Pour ceux qui ne connaissent pas encore le jardin de Pierrette et Jean-Pierre, comment vous le décrire autrement qu’un petit paradis potager suspendu sur la pente à laquelle s’adosse la maison.

Il se cramponne le jardin, quelques terrasses montent à l’assaut de la montagne.

Une nouveauté cette année : un escalier garni d’une rampe permet de se hisser tout là-haut, c’est sportif tout de même, surtout plusieurs fois par jour ! Le monte-charge est toujours là, qui rappelle de cuisants souvenirs à l’oreille gauche de « Nounours »…

Plantureux massifs d’hortensias, carrés potagers foisonnants de légumes entremêlés de fleurs…On grimpe en se tenant bien à la rampe, tiens, voilà les cocottes dans leur enclos, j’ai nommé Poulette, Poulette, Poulette etc…pas de risque de se tromper !

Nous voici tout en haut avec une superbe vue plongeante qui donne une idée du dénivelé.

Voilà un carré de choux, choux « kale »  tout frisottés dont un exemplaire se prend pour un arbre. De belles potées en perspective pour cet hiver. Pour les soupes et autres veloutés, il y a de quoi aussi, puisque des courges ventrues se cachent dans le feuillage au détour du sentier.

Faisons encore la connaissance de Mout-Mout et de Tam-Tam frisés eux aussi mais dans un autre style !

On entame prudemment la descente,

la cour aussi regorge de découvertes : des serres où mûrissent encore de belles tomates,

un petit jardinet baptisé « tourbière » où la terre humide accueille une collection de plantes carnivores …

SARRACENIA

Un enclos près du portail abrite deux canards indiens ; sur l’escalier du vieux transformateur, une ribambelle de plantes grasses et un joli coin bleu où tous les objets trouvés ou chinés se réfèrent au monde de l’eau.

ECHEVERIA

Eau si importante par les temps qui courent : Pierrette coiffée de son chapeau de paille nous présente ses oyas faits-maison avec des pots en terre cuite.

Autres astuces : des becs en plastique ou mieux en terre cuite aussi, qui se fixent sur des bouteilles et qui se plantent dans les potées pour biberonner fleurs ou salades. 

Il existe même des oyas accouplés en enfilade !

Oyas connectés

La rencontre se termine par un goûter à l’ombre, goûter 4 étoiles s’il vous plait ! Des tartinades salées, un succulent pain au quinoa et aux raisins, une tourte aux champignons et une tarte aux poires façon Bourdaloue.

Bravo la pâtissière !!! et merci à elle et à Jean-Pierre pour leur accueil****

La recette du pain au quinoa : Pain au quinoa et aux raisins

Merci à Thérèse pour le texte et à André pour les photos

Quelques photos bonus :

Recyclage de vos vieilles chaussures

Piège à pinces oreilles en version déco

 

Le tracteur dernier cri de Jean-Pierre

BRUGMANSIA

   

   ECHINACEE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mentions légales - Politique de confidentialité