« ACJCA est un grand jardin partagé. Pour qu’il vive, on doit y apporter autant que ce que l’on y prend » a rappelé Augustin lors de l’Assemblée extraordinaire à du 12 avril à Itterswiller.

Reprenant les termes de de la charte relationnelle qui résument la démarche associative. Les valeurs d’entraide, convivialité, sincérité, confiance et respect en sont désormais les repères.
Augustin n’a pas manqué de remercier Raymond Schatz qui a permis à l’Assemblée de se tenir sur le secteur Barr-Bernstein et pour son engagement historique à l’ACJCA. Raymond fait partie des pionniers de l’Association.
37 présents et 21 procurations ont permis d’atteindre confortablement le quorum. L’ensemble des résolutions a été adoptée à la quasi-unanimité. Deux résolutions phares étaient : la charte relationnelle et le passage du bureau de 9 à 15 personnes, soit un renforcement visible et concret de la collégialité choisie. Le principe de collégialité mérite que l’on s’y arrête, car il engage : cela signifie que chacun assume ce qui a été décidé ensemble. Nombreuses sont les associations qui vivent sur l’activité d’une poignée de leurs adhérents. Avec une centaine d’adhérents l’ACJCA a du potentiel, comme un terreau.


Alfred, Pierrette, Loïc et Véronique
Alfred Stock en charge de l’organisation des manifestations a appelé à la mobilisation de chacun. Avec une cinquantaine d’évènements pas an, l’ACJCA a besoin d’initiative et de bras. « Ces journées sur le terrain sont aussi l’occasion pour les bénévoles de mieux se connaître », ajoute Alfred.
Pierrette a fait le tour du « carré communication », pour une communication fluide, avec la messagerie et ses mails hiérarchisés : « info, important et réponse attendue » Le site internet est désormais nourri par les articles d’un comité de rédaction créatif et motivé. Pierrette en prend progressivement la barre.
Loïc Guyader et Véronique Jeanmoujin ont présenté les attentes respectives des du public, des adhérents, des formateurs ou encore vis-à-vis du bureau. Cela s’est passé lors des ateliers de réflexion fin 2023 et début 2024. Une quarantaine d’adhérents s’y sont exprimés. Ca a été « l’Osterputz de l’Association », résume Loïc, très présent sur le terrain. Loïc qui va à nouveau retrousser ses manches pour la « pépinière à projets » : celle-ci permettra que les bonnes idées ne restent pas dans un tiroir. Première étape : préparer la journée de sortie du 8 juin.

Franz

 

 

 

Raymond Schatz

Raymond Schatz a participé à la création de l’ACJCA. Fidèle au poste, il a accueilli l’assemblée dans sa commune.

L'organigramme ACJCA 2024

L’organigramme est à la fois « qui fait quoi » et « qui peut faire quoi? ». Butte des animations, carré communication, semis des conférences et ateliers ou pépinière à projets, sans oublier les plate-bandes de la formation. On peut cultiver en se cultivant.

Mentions légales - Politique de confidentialité